Dernier post

L’expérience de l’Avenue51 s’achève avec cette année 2007. Pour ceux qui ont eu du plaisir à lire mes articles, je pense en écrire quelques uns sur le blog de naphtaline.

 Pour les autres, je vous conseille vivement les blogs suivants:

Pour le scrap: http://planetescrap.canalblog.com/

Pour les livres, DVD’s et autres: http://mespetitspapiers.canalblog.com/

Pour l’art: http://www.sandrosantoro.com/blog/

Voilà, il me reste plus qu’à vous remercier et vous souhaiter une excellente et merveilleuse année 2008.

A+

new-year-08.gif

3 Commentaires

Classé dans Interesting

Mixa tape

Voici la version 2007 de la bonne vielle cassette que tout le monde a mixé un jour pour le ou la séduire.

makemixaavenue51.gif

Cette clé USB d’une capacité d’1GB est totalement personnalisable. C’est un joli cadeau ou tout simplement un support de stockage un peu moins triste que d’habitude.

http://www.makeamixa.com

Ce post est aussi visible sur http://www.naphtaline.li/blog/

Poster un commentaire

Classé dans Design, Interesting, Music

Vik Prjónsdóttir

Ces designers islandais, regroupés sous ce nom imprononçable, sont habitués au froid. Ils nous proposent par exemple cette couverture qui permettra de vous câliner devant la télé même si votre appartement et mal chauffé.

samveruhv.jpg

http://vikprjonsdottir.com/

Ce post est aussi visible sur http://www.naphtaline.li/blog/

1 commentaire

Classé dans Design

Richie Jape

En vue de la sorite ce lundi 19 novembre de son nouveau single Jape is Grape, Richie Jape propose en avant première sur YouTube le clip Floating.

Il est vraiment génial et devrait connaître un joli succès sur le net.

Label: V2 music MySpace: http://www.myspace.com/richiejape

1 commentaire

Classé dans Music

Call me I’m an artist

Voilà un projet extrêmement intéressant dont le but est de favoriser les rencontres entre artistes et public.

Cliquez sur l’image pour en savoir plus…

callme.jpg

1 commentaire

Classé dans Interesting

Joseph O. Holmes

 statue-of-liberty.gif

Joe Holmes, professeur en photographie à la New York Universtiy, habite Brooklyn depuis plus de 20 ans et nous offre un regard tout particulier sur ça ville. Des quartiers, des gens, des couleurs qui nous donnent envie de découvrir ou re-découvrir cette ville.

Son travail est visible sur son site. La partie dédiée aux portfolios est particulièrement belle.

 Ce post est aussi visible sur http://www.naphtaline.li/blog/

If the artist doesn’t want to see his/her work to appear on this blog, just contact me through the comments. 

1 commentaire

Classé dans photos

In rainbows

inrainbows.gif

Déjà des milliers de blogs à travers la planète parlent de leur nouvel album In rainbows. Le buzz internet est monumental, les Radiohead sont les champions du marketing viral.

Si je m’y mets moi aussi c’est pour parler plus globalement du futur de l’industrie de la musique. Vous le savez sûrement déjà, l’album est disponible depuis le 10 octobre et uniquement sur leur site internet. Libérés récemment de tout contrat vis-à-vis des majors, les Radiohead jouent cavalier seul. Là où ça devient intéressant, c’est que les acquéreurs de In rainbows peuvent mettre ce qu’ils veulent pour obtenir l’album. De £0 à 99£ « it’s up to you », « c’est comme vous voulez » annonce le site.

Pour l’instant, selon certaines sources, seul 1 personne sur 3 a décidé de ne rien donner. Les 2/3 restant ont payé pour obtenir les 10 titres. Pour les Radiohead, c’est 100% de bénéfice contrairement au 15% donné au préalable par les majors.

C’est un peu le retour des troubadours. On aime, on paye, on n’aime pas, on ne paye pas. A ce petit jeu là, on pourrait se dire que tout le monde est gagnant. Les Radiohead devraient toucher en tout cas autant d’argent que pour les précédents albums grâce à une quantité de fans prêt à payer pour ce dernier. Et les fans, quant à eux s’en tirent à bon compte car une chose est sûre, le prix du bon vieux CD ou des titres téléchargeables est actuellement trop élevé.

Mais voilà. Si le buzz marche et les ventes suivent, c’est qu’avant tout cela, il y a eut 5 albums et un très grand nombre de singles, imports etc… Et qui les a financés alors qu’ils n’étaient pas ou encore peu connu ?   Les majors… Si elles disparaissent, qui va s’occuper des petits nouveaux ? Internet dans certains cas peut être intéressant mais ne sera, pour beaucoup, pas suffisant. Comme je ne suis pas un défenseur des majors, loin de là, il reste une solution. La tâche de promouvoir les petits nouveaux incombera aux grands groupes en les prenants sur leur tournée, les présentant à la presse, etc… Alors sont-ils prêts ?

En résumé, la sortie de In rainbows est un pavé dans la marre certes mais à l’arrière goût de marketing. Quant à son contenu, malheureusement nous sommes toujours loin des trois premiers albums qui pour moi sont les meilleurs.

1 commentaire

Classé dans Music